Supervisions praticiens certifiés

 Objectifs des supervisions :

  • Différencier les valeurs éthiques, la déontologie et la construction de mon éthique personnelle;
  • Permettre de participer à un groupe de soutien à la construction de son identité  professionnelle;
  • Mener ce travail dans la perspective de l'accès à ou du maintien dans la liste de praticiens figurant sur le site de l'IBK.

Si, en tant que praticien, vous participez à des supervisions ailleurs qu'à l'IBK et que vous désirez maintenir votre inscription dans la liste des praticiens du site de l'IBK, nous vous demandons simplement de nous faire part du type de supervisions que vous suivez et à quel rythme.

 Esprit :

  • Une supervision est une dynamique vivifiante, avec des pairs, en dehors de toute compétition.
  • Autant de regards différents sur le processus, la situation, la dynamique relationnelle.
  • C'est le plaisir de l'autonomie : expérimenter la conscience claire, l'intimité et la spontanéité dans un lieu protecteur.

 Conditions de travail en supervision :

  • Sécurité : respect mutuel - non-jugement - confidentialité - parole en je (pas de vérités générales, pas de conseils en tu...)
  • Travail hors moralisation : il ne s'agit pas de dire si c'est « bien » ou « pas bien »

A priori, chacun fait pour le mieux, mais le réel est complexe : il y a plusieurs points de vue possibles sur la même chose (bienveillance) ;

Nous sommes réunis pour partager ces points de vue (ouverture) ;

La superviseure est chargée de rappeler les valeurs associées à la pratique de la kinésiologie à l'IBK et de permettre aux participants de se situer par rapport à ces valeurs pour construire leurs valeurs propres.

 Ce que proposent les supervisions :

  • Déposer ses préoccupations professionnelles, s'offrir 5 à 6 points de vue différents ;
  • Avoir des outils déontologiques et éthiques, et les entraîner pour qu'ils deviennent automatiques ;
  • Réconcilier les contraintes du métier et le sens qu'il a pour moi ;
  • S'offrir un temps de respiration et de réflexion, hors de l'urgence et de la solitude.

 Exemples de thèmes qui peuvent être abordés dans les supervisions :

 • L'intégration, dans une séance de kinésiologie, de techniques autres (non kinésiologiques), apprises ailleurs et qui ne se fondent pas nécessairement sur les mêmes valeurs.

 • Contrôle vs Maîtrise :

  •  Le désir de maîtrise est légitime : il fait partie de la construction de l'identité professionnelle.
  • Quelle est la limite entre maîtrise et contrôle ?

 • Apprivoiser ses doutes :

  •  Les utiliser pour apprendre et se former : transformer les doutes en maîtrise
  • Détacher les doutes de la culpabilité : quand je me sens coupable, je ne suis plus tournée que vers moi-même et je cherche seulement à me justifier, à me disculper, à me « blanchir ». Cela ne me permet pas de progresser.
  • Détacher les doutes de la moralisation : ce n'est ni bien ni mal de douter, c'est juste une facette de l'apprentissage (et nous sommes en apprentissage toute la vie).

 • Accompagnement vs Prise en charge par le kinésiologue, et autonomie du client : comment distinguer précisément l’autonomie, le soutien pour le changement de la dépendance.

 • Du processus avec la personne au résultat pour la personne.

 • Test musculaire  = un outil de feedback quant au stress de la personne à ce moment et non un outil général de choix et décision oui / non.

 • Comment expliquer la kinésiologie à un nouveau client (par rapport à ses attentes) ? Importance de prendre le temps de le faire.

 • Comment être juste entre

  • donner sa liberté au client, et
  • ne pas le « rejeter » ?

 • Comment amener la personne à « rentrer dans son thème » avant d'entrer dans la séance elle-même ? Comment le kinésiologue et la personne se parlent-ils, avant de commencer le travail de kinésiologie proprement dit ?

 • Les routines du kinésiologue : tout ce qui s'est figé en rituels et habitudes que je ne mets plus en question risque de devenir inadéquat, inadapté, excessif et même abusif. Quels sont les aspects de la pratique de chacun qui sont devenus des habitudes ?

 Modalités de fonctionnement et d'organisation des supervisions :

 Durée en fonction du nombre de participants :

 2 ou 3 personnes : maximum 3h de supervision

 4 personnes : maximum 4h de supervision

 5 personnes ou + : journée, jusque maximum 17h, mais en s'arrêtant plus tôt si c'est terminé

 Prix : dans chacun des cas de figure ci-dessus, les participants paient le prix plein.

 Posture de la superviseure :

 Structure et bienveillance.

 Positionnement éthique et de compétence, en référence aux valeurs de l'IBK.

 Les superviseurs sont Isabelle Cornil, Jacqueline Goossens, Dominique Monette et Myriam van der Brempt

Prérequis: 
être kinésiologue praticien certifié IBK ou IKC
Durée: 
3 à 6h
Prix: 
75 €

Pas/plus de date prévue à venir cette année pour ce cours