Définition

La kinésiologie recouvre un ensemble d'apporches qui ont en commun le test musculaire manuel de précision, et dont l'objet est l'évolution de la personne.

Un test musculaire manuel consiste à placer un muscle dans une position de contraction et à exercer une légère pression pour tenter de lui faire quitter cette position. Si le muscle est correctement alimenté en énergie, il garde sa position sans aucun effort. S’il ne l’est pas, il manifeste un affaiblissement de son tonus et le bras cède à la pression pourtant très douce.

Le test musculaire est un instrument de bio-feed-back qui permet de connaître la réponse physiologique de notre corps face à un stimulus physique (toucher, couleur, son, odeur, posture, etc...), émotionnel, mental, nutritionnel, etc... Il est donc utilisé pour :

  • mettre en évidence les déséquilibres énergétiques et les stress émotionnels (ou autres) empêchant une personne d’utiliser tout son potentiel et de bien vivre son temps présent;
  • préciser la nature et l’origine de ces déséquilibres ainsi que les états émotionnels et mentaux qui leur sont associés;
  • déterminer la nature des "corrections" qui permettront de lever ces déséquilibres;
  • vérifier l’efficacité de ces "corrections";
  • permettre à la personne d’utiliser tout son potentiel, de vivre son temps présent comme elle le désire et de pouvoir faire les choix qui lui conviennent.

Quel intérêt y a-t-il à communiquer avec notre corps ?
La réponse musculaire échappe au contrôle du mental conscient. Par le test musculaire nous communiquons avec la conscience du corps et nous accédons à sa mémoire. L’expérience du passé a été enregistrée par les neurones et les cellules des tissus, nerfs et muscles. Présentes mais refusées et oubliées par le mental conscient, les peurs, rages et douleurs accumulées au cours de notre vie déterminent nos réactions dans le présent. En désactivant ces émotions, nous pouvons disposer en toute liberté du merveilleux potentiel de notre cerveau antérieur, siège de nos processus décisionnels.

La kinésiologie est-elle une thérapie douce parmi d’autres ?
La kinésiologie n’est pas une thérapie au sens habituel du terme. Le praticien est seulement un “facilitateur”. Il est le truchement qui permet le dialogue entre la personne et la sagesse de son corps, de son être. Le pouvoir reste chez la personne. Le praticien n’a aucun projet ni aucune solution pour elle. Elle demeure entièrement responsable du choix comme du rythme de son évolution.

Sur quel type de problèmes peut-on travailler en kinésiologie ?

La kinésiologie peut être bénéfique dans tous les domaines dans lesquels le stress nous empêche de fonctionner de manière optimale. Notamment :

  • Les difficultés d’apprentissage scolaire (lire, écrire, compter, comprendre...) et autres (par ex: sportives, artistiques, etc...).
  • Le stress face aux examens, contrôles, épreuves de sélection de tous ordres (par ex: permis de conduire).
  • La peur, le découragement, la timidité, l’agressivité, etc...
  • Les addictions et dépendances.
  • L’amélioration des performances scolaires, sportives, intellectuelles, musicales ou autres...
  • La gestion du temps dans les tâches scolaires, familiales ou professionnelles.
  • L’amélioration du bien-être, de la communication et de la gestion des émotions.
  • L’optimalisation des relations, l’évolution personnelle et la prise en charge de sa vie.